Le coin de ciel bleu du Bagad Dalc’h Mat

L’effervescence des concours estivaux a pris place ce 14 juillet 2011 à Carhaix pour le concours de 5ème catégorie du championnat national des bagadoù. Si cette année le nombre de groupe était en retrait par rapport aux années précédentes (25 groupes inscrits le matin du concours et 18 groupes 15 ours avant), le bagad Dalc’h Mat d’Athis-Mons (91) était bien là. Seul représentant de Bodadeg Ar Sonerion Divroët, la formation francilienne a porté hautes les couleurs de sa fédération.

L’organisation du concours, chamboulée par la concomitance du festival des vieilles charrues sur Carhaix, a conduit à tenir le concours en deux poules massives (13 et 12 concourants), à l’intérieur des deux virages d’une piste d’athlétisme du stade de la cité du centre Bretagne.

Le bagad Dalc’h Mat emmené par son penn-soner Nicolas Guehennec, se présente en poule A avec l’envie d’atteindre une troisième fois, comme en 2009 et 2010, la finale du championnat. Dans une poule mi-bagadoù, mi-bagadigoù (Quimper, Penhars, Perros-Guirec, l’entente St Pol/ Morlaix, Guingamp et Auray (igan) et Vern sur Seiche), Dalc’h Mat présente une suite construite autour de l’air imposé avec une mélodie du Trégor «Anna ar Chapalan»et d’une suite de Kas ha Barh. Cette année, 29 musiciens se présentent devant les juges (3 caisses claires, 2 percus accompagnés de deux fils de membres du bagad sur cloches et claves rythmiques, 9 cornemuses, 12 bombardes).

Les 6’30 de suite passent vite. L’attente des résultats passe un peu moins vite. Huit groupes seront invités en finale. Deuxième de sa poule, le bagad Dalc’h Mat en sera. Premier en caisses, deuxième en bombarde et en ensemble, troisième en cornemuses, c’est un excellent résultat et de bonne augure pour la finale.

Pour cette prestation d’après midi, seront présents : les bagadigoù de Locoal-Mendon, Quimper, Penhars et Pontivy et les bagadoù de Spezet, Rennes, Locminé et Athis-Mons.

Les batteurs et percussionnistes, chauds comme la braise, forts de leur excellente prestation matinale, se mettent en premier en action après le repas du midi pour préparer ce qui sera les derniers temps musicaux collectifs du bagad durant l’été. Les bombardes et cornemuses s’accordent … un petits temps de repos entre discussions dans la guérite des entraineurs des matchs de football et des petits jeux de cour d’école, juste pour marquer ce besoin de souder encore plus le groupe, pour prendre un peu de hauteur dans ses Monts d’Arrée. Le bagadig Locaol-Mendon entame le bal de cette finale sur un soleil de plomb. Athis-Mons passera en 6ème, suivront Locminé (1er de poule B)et Penhars (ig) (premier de poule A devant Dalc’h Mat).

La chauffe est plus qu’hésitante, emplie d’un stress croissant à l’approche de l’Évènement, comme l’année passée…Le bagad Roazhon boucle son tour, à Athis d’entrer …en piste. Deux finales consécutives apportent l’expérience de la gestion de ces derniers instants. L’installation des percussions est minutieuse, la chenille Dalc’h Mat se positionne calmement. 1, 2, 3, 4, la cymbale lance les bourdons. La mélodie est prenante, on le lit sur le visage du penn-soner. Ça part bien. 6’30 plus tard, nous terminons sous les applaudissements d’un public, venu braver le soleil de plomb des Monts d’Arrée. Entre membres c’est le soulagement, chacun a fait sa partition, sans (trop) d’anicroches. C’est aussi des congratulations d’avoir tenu toute l’après midi pour ressortir une suite relativement équivalente à celle du matin. Car en 5ème catégorie et nul part ailleurs, la difficulté est bien là : récidiver l’après-midi la performance du matin.

Vient ensuite des clans, les pessimistes et les optimistes, tout de même réunis en discussion de comptoir sous la tonnelle bar, seule zone d’ombre du terrain.

« 3ème : Bagadig Penhars. »..et Athis-Mons n’est pas encore nommé, c’est donc bon, très bon. Le bagad Dalc’h Mat prend au final la seconde place. Le champion c’est Locminé, un autre bagad. Battre les Quimperois de Penhars, permet d’accrocher la tant espérée montée en 4ème catégorie.

Il y a des jours où tout se passe comme le dénouement du rêve muri lors de la préparation.

C’était pour Athis-Mons, l’année 2011 qui devait marquer de son empreinte la vie du bagad. L’invitation, en Mars pour accompagner Carlos Nunez et la première partie de Sharon Shannon, avait permis de cerner pleinement les capacités du bagad. Ces prestations et la préparation du concours de 5ème catégorie, dans la lignée, ont permis d’écrire une belle page de l’histoire du bagad.

Une nouvelle aventure commence, à croquer à pleine dent.

Merci aux musiciens d’avoir eu confiance en eux, d’avoir pris du temps pour se faire plaisir tous ensemble.

Merci à Mikaël, Romain, Philippe, Gilles et Nicolas, nos pennoù, pour leur engagement total depuis tant d’années, leur acharnement à tirer le meilleur de chacun, pour nous avoir permis de vivre cette journée inoubliable dans les meilleurs conditions…(ils ont retrouvé la formule magique pour éloigner les nuages de Carhaix…).

Bagad Dalc’h Mat d’Athis-Mons

Mots-clés : ,