Le « Breizh Tour » du Bagad Kiz Avel

Beau voyage en cet été 2010 du bagad de Strasbourg qui s’est vu inviter en pays de Bretagne pour la première fois et a fièrement relevé le défi : se confronter aux bagadoù et aux publics bretons, lui qui sonne et fait découvrir la musique bretonne à plus de mille kilomètres de la maison mère…

Expérience riche à plus d’un titre: découverte in situ de la vie musicale bretonne avec les différents concours, défilés et prestations, au cœur d’une saison débordante de manifestations, rencontres et échanges multiples, désir et fierté de montrer le meilleur de soi…

Le 1er août, le bagad défilait à Sarzeau, dans le cadre de la 6ème Fête Celtique : soleil et spectateurs étaient au rendez-vous d’une fête riche en groupes divers de danseurs et de sonneurs.

L’après-midi, il donnait une aubade devant un public qui découvrait, curieux et étonné, qu’un bagad donnait vie à leur musique en Alsace. Le 8 août, il avait l’honneur de défiler à la grande parade du Festival lnterceltique de Lorient, honneur qu’il avait conquis grâce à sa 1ère place, pour la seconde fois consécutive, lors du concours des bagadoù divroet au Festival Euroceltes de Strasbourg, en mai.

Il se faisait un peu mieux connaître avec une aubade au Village Celte, puis sa participation au triomphe des sonneurs en fin de journée, instant jubilatoire s’il en est, en défilant au milieu de centaines de participants, pour un moment de grande détente certes, mais de communion musicale impressionnante.

Le 14 août, il animait un fest noz sur le port d’Audierne, et à l’occasion du concours lancé par le FIL, a rassemblé environ 350 danseurs et musiciens pour « l’Andro the World ».

Le 15 août, il terminait son périple breton en participant à la Fête des Mouettes à Douarnenez : défilé, prestation et triomphe des sonneurs sous un soleil éclatant, entouré de musiciens et groupes de danse hauts en couleurs.

De cette belle expérience, le bagad Kiz Avel est revenu avec de magnifiques souvenirs musicaux, mais aussi l’envie d’aller plus loin, plus haut dans sa connaissance de la musique bretonne et son interprétation : sûr qu’elle ouvrira de nouveaux chemins et que la rentrée sera studieuse !

Marie Galiano